Récolte du sperme

De ApiWiki.

Aller à : Navigation, rechercher
Eversion du faux-Bourdon
Récolte du sperme

La quantité et la consistance du sperme obtenu varient d'un mâle à l'autre, on récupère en général environ 1 µl par mâle. La quantité à utiliser pour une reine se situe approximativement entre 8 et 10 µl. Pour être certain d'obtenir la quantité de sperme voulue, on considère par sécurité qu'il faut de 15 à 20 mâles (20 en pratique) pour une reine. Il faut donc en élever assez. Avant le premier prélèvement, on remonte le sérum à 5 mm dans le tube capillaire, au dessus de la pointe effilée afin de séparer le sperme du sérum physiologique contenu dans le tube capillaire. Obtenir une goutte de sérum physiologique sur l'embout afin d'établir un contact avec le sperme sur l'endophallus du premier mâle. Pour recueillir le sperme du mâle suivant, faire sortir une petite goutte de sperme à l'extrémité et la poser sur la semence de l'endophallus suivant (en éversion). Aspirer ensuite dans la seringue, le sperme est aspiré sous l'effet de capillarité. Pour chaque nouvelle récolte de sperme, faire sortir une goutte de sperme de la seringue, elle servira à établir le contact. Eviter de collecter les bulles d'air ainsi que la partie que constitue le mucus, faite venir le sperme dans la seringue en restant loin de la couche de mucus. Eviter le mucus visqueux, il se sépare facilement de la semence qui est plus fluide. Si on perçoit une résistance, c'est que l'extrémité est plongée dans le mucus. Répéter le processus jusqu'à obtention de la quantité de sperme désirée. Le sperme dans le capillaire doit être de couleur et de densité uniforme. Lorsque la quantité de sperme est obtenue ou lors d'un arrêt prolongé du prélèvement, le sperme doit être remonté de 5 mm dans le tube capillaire, au dessus de la pointe effilée. Par la suite, prélever une goutte de sérum pour obstruer la pointe capillaire et pour éviter ainsi le dessèchement du sperme. Il doit toujours y avoir un espace de quelques mm (5) entre le sperme et le sérum. Il est important de travailler dans de bonnes conditions sanitaires, une cause majeure de mortalité des reines étant due à une contamination. Prendre soin de ne pas contaminer le sperme notamment avec le matériel et par contact avec les doigts. l'usage de l'aiguille sur manche (photo ci-dessus) est une précaution supplémentaire.

Source : Susan Cobey
Source : Susan Cobey


Source : Susan Cobey


Boite de transport
Cage de vol




A gauche, boite de transport des mâles vers le laboratoire d'insémination.



A droite, cage de vol des mâles au laboratoire. Cette boite est chauffée à une température de 25 à 35° à l'aide d'un projecteur de 300 W placé à l'arrière de la cage. La chaleur dégagée évite que les mâles tombent trop rapidement en apathie. La forte lumière du projecteur les attirent sur la vitre arrière, Les mâles en profitent pour déféquer contre cette vitre ce qui rend les manipulations de l'inséminateur plus facile.





Appareil Schley, double binoculaire de discussion

Autres sujets en Français :

Eversion de l'endophallus chez le Faux-Bourdon

Processus d'insémination

Dissection de la spermathèque


Traduit et completé de Susan Cobey - Photos Susan Cobey ; Bernard Leclercq

http://entomology.ucdavis.edu/courses/beeclasses/drone.pdf

http://entomology.ucdavis.edu/courses/beeclasses/semencollection.pdf

http://entomology.ucdavis.edu/courses/beeclasses/inseminationofqueen.pdf

Site : Honey Bee Insemination Service - http://www.honeybee.breeding.com/

Livre à consulter :

Elevage, sélection et insémination instrumentale des reines d'abeilles par Jos Guth - publication SNA - Disponible chez les revendeurs de matériels apicoles.


Mise en page : Bernard Leclercq

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation